Translation:Orbital ufo activity txt/fr

From UFO:AI

Entrée OVNIpédia

Proposition

POUR : Commandant de Base, PHALANX, Commandement des Opérations Atlantique

DE : Col Ingrid Falkland, Division Renseignements, PHALANX, Commandement des Opérations Atlantique

DATE : %02i %s %i

SUJET : Proposition : Activité orbital des OVNI

Bonjour monsieur,

Laissez-moi commencer par vous présenter quelques faits douloureux.

1) Tous les onéreux équipements spatiaux humains ont été rapatriés après la première attaque subie par la Terre. Seulement une poignée de stations et d'avant-postes sont encore en fonctionnement, ils sont tous perquisitionnés par les instances militaires et sont uniquement pilotés par un équipage minimal composé de volontaires militaires ou civils.

2) Nous ne disposons que d'une poignée de stations spatiales armées, dont aucune équipée pour frapper les vaisseaux aliens. De plus, les aliens ont la capacité de détruire instantanément toute structure humaine dans le système solaire.

3) Notre grille de satellites n’est pas du tout défendue et pourrait être balayée en quelques secondes. Un réseau câblé secondaire existe bien, mais il est militaire. Si notre grille est attaquée, les communications entre les Centres de Commandements PHALANX et nos forces déployées (flotte aérienne ou équipes de terrain) seraient alors inexistantes.

4) Il n'y a aucun doute sur le fait que des vaisseaux aliens naviguent en orbite et transportent du matériel et des OVNIs entre la Terre et la planète mère alienne, et pour le moment nous n'y pouvons rien.

Nous ne pouvons n'en tirer qu'une seule conclusion : l'espace autour de la Terre n'est plus sous notre contrôle. La seule raison expliquant que nous disposions toujours d'infrastructures spatiales est que les aliens n’ont pas encore décidé de les détruire.

Notre évidente vulnérabilité depuis l'espace est démontrée par le fait que jusqu'à maintenant, cette guerre ne s’est déroulée qu'au sol et dans l'atmosphère. Nous n'avons aucun appareil nous permettant de mener cette guerre dans l'espace, et les quelques projets que nous avons sont à des années de ce qu'il nous faudrait. Même PHALANX ne pourrait pas construire un appareil assez rapidement pour qu’il ait un effet dans cette guerre, vu les technologies que nous maîtrisons pour le moment.

Les quelques armes orbitales à notre disposition sont complètement inadaptées. Il y a bien des missiles nucléaires, mais l’ONU ne nous laisse pas les utiliser, et ils seraient beaucoup trop destructeurs sans pour autant contribuer à nos efforts de recherche même s'ils arrivaient à frapper. Il y a bien des plateformes lasers et masers expérimentales mais elles sont trop peu puissantes et ne peuvent pas faire le moindre accroc à un OVNI lourdement blindé. Si les aliens décident de nous bombarder jusqu’à extinction, ils n'ont qu’à appuyer sur le bouton et attendre. Nous devons garder en tête ces faits.

La seule question que nous nous posons, par rapport à l'activité orbitale des OVNI, est comment la contrer. Jusqu’à maintenant, nous sommes restés impuissants, mais avec notre budget croissant et notre réputation auprès de l'ONU, il se pourrait que l'on puisse enfin faire une avancée tactique.

Une des propositions offensives les plus prometteuses à court terme, serait d'adapter un des « canons de l'espace » utilisés par la NASA et l'agence Européenne spatiale destinés à lancer des satellites et, avant que l'invasion ne nous ait contraint à évacuer nos installations extra-planétaires, à envoyer des provisions sur notre colonie lunaire « Base Tranquillité ». Ces canons de l'espace sont principalement des rails de lancement gigantesques permettant de transférer suffisamment de puissance pour envoyer en orbite l'équivalent en poids d'un satellite. Avec les recherches de l'ONU sur les armes électromagnétiques, nous pourrions transformer un de ces lanceurs en arme à portée orbitale capable de faire déguerpir les OVNIS de notre ciel. Nous pensons qu'il sera facile de convaincre au moins une des agences spatiales de nous fournir un lanceur convenant au cahier des charges.

Il y aura des problèmes cependant. Il est évident qu'on ne pourra pas les déplacer, ces lanceurs sont construits sur le flanc d'une montagne, la cible devrait donc passer devant l'arme pour avoir une chance de la toucher. Comme nous ne devons pas compter sur les aliens pour se positionner à bout portant, ce point restait bloquant, mais nous croyons avoir trouvé une solution : si le lanceur ne peut se mouvoir, ce sera à l'obus de trouver son chemin à la cible.

Ce plan appelle au développement d'un nouvel obus qui serait capable d'ajuster sa trajectoire en utilisant des roquettes intégrées. Nous faisons actuellement du lobbying auprès de l'ONU afin qu’ils nous autorisent à utiliser une minuscule ogive nucléaire -- moins de 3 kilotonnes -- nous assurant la fatalité de la frappe. Cet obus orbital sera gros, lourd, et son chargement dans le lanceur relèvera du défit, mais c'est absolument nécessaire pour donner au projet une chance de réussir.

Comme vous pouvez le voir, monsieur, tous les problèmes peuvent êtres surmontés, mais la recherche va être très longue et onéreuse avant de pouvoir faire fonctionner l’arme. Merci de donner votre approbation aussi rapidement que possible.

Très cordialement,

Col Falkland

Résultat

POUR : Commandant de Base, PHALANX, Commandement des Opérations Atlantique

DE : Col Ingrid Falkland, Division Renseignements, PHALANX, Commandement des Opérations Atlantique

DATE : %02i %s %i

SUJET : Re: Activité orbital des OVNI

Bonjour monsieur,

Le lanceur orbital PHALANX a été testé et il est prêt. Il peut tirer six fois. Nous n'attendons plus qu'une cible, et votre autorisation.

Voici le rapport complet :

Nous avons finalement terminé toutes les améliorations citées. Je suis navré que le travail ait duré aussi longtemps, mais nous avons dû déposer toutes les vieilles batteries de condensateurs pour les remplacer par des équivalents militaires de même taille. Ensuite nous avons dû démonter les rails car les originaux étaient trop usés. Ça en valait le coup.

Du travail a aussi été réalisé sur le véhicule offensif. Durant son développement, nous avons décidé d'abandonner le concept d'obus d'artillerie pour celui d'un véhicule d'impact baptisé le Missile Spatial « Dragon ». Il s'agit d'un missile chercheur semi-autonome, connecté à notre Centre de Commandement par faisceau laser et guidé par trois systèmes simultanément : un pisteur de faisceau, une énorme matrice de détection infrarouge et une interface d'ajustement manuelle commandée par le Centre de Commandement. Nous pouvons ainsi ajuster la course du missile et nous obtenons une précision d'un centimètre de diamètre à l'impact.

L'ONU nous a concédé à contre-cœur le droit d'utiliser une charge nucléaire de 3 kilotonnes, nous délivrant de beaucoup de nos doutes et supprimant beaucoup de limitations. Avec cette ogive nucléaire à bord, la vitesse d'impact sur l'OVNI n'a plus d'importance. Toucher, c'est couler.

Le missile est capable d'ajuster sa trajectoire dans et hors atmosphère. Il a approximativement la taille d'une Coccinelle de Volkswagen et devrait infliger des dommages importants à n'importe quel transporteur OVNI touché ; avec de la chance, suffisamment pour provoquer un crash, ou au moins suffisamment pour faire descendre l’OVNI assez bas dans atmosphère pour être engagé par nos intercepteurs.

Nous devrions être en mesure de tirer plusieurs coups de feu avant que l'OVNI puisse se retirer hors de portée ou tirer sur le canon. Cependant, d'une façon ou d'une autre il est probable que l'OVNI identifiera la cible et tentera de le détruire depuis l'orbite. Tout le personnel et les équipements essentiels ont déjà été évacués.

Nous pourrions perdre le lanceur, mais ce que nous sommes sur le point d'obtenir est incommensurable. Une technologie qui offre enfin une chance offensive à l'humanité dans cette guerre. Rien de ce qu'ont laissé les aliens sur Terre n'a jamais été aussi important.

Il y a un moteur supra-luminique alien quelque part là-haut, monsieur, et j'ai bien l'intention de l'obtenir.

Le lanceur est prêt à tirer à vos ordres. Je vous ferais savoir dès qu'une cible sera à portée.

Meilleurs sentiments,

Col Falkland

Research Tree Data

(This information for reference only; do not translate or include in-game.)

Prerequisites:
 Alien Origins
 The Alien Strategy

Opens:
 Orbital UFO Spotted