Translation:Craft weapon sparrowhawk txt/fr

From UFO:AI
Jump to: navigation, search

Spécifications techniques : Lance-Missiles AA "Épervier"

NIVEAU DE CONFIDENTIALITE NOIR

Unité de réaction extraterrestre PHALANX

Document Technique, Autorisation Sigma -- destiné au Commandant uniquement

Classé le : 19 Mars 2084

Auteur : Cdt Paul Navarre, R&D: Division Ingénierie, PHALANX, Commandement des Opérations Atlantique




Considérations générales

Maintenant que nous disposons d'appareils capables d'intercepter les OVNI, nous devons les équiper avec des armes pouvant les détruire. Nous avons testé toutes les armes disponibles sur Terre, en vue d'une intégration dans le programme Excalibur, et nous avons sélectionné les meilleures pour la défense de notre planète.

Les missiles sont l'arme principale anti-aérienne depuis la guerre du Vietnam. Le développement de systèmes de détection au delà du champ visuel et l'avènement des missiles guidés, ont progressivment augmenté la distance séparant les combatants lors du combat. Les canons, bien qu'irremplacable, sont passés à l'arrière plan au profit des missiles qui ont une plus grande portée. Il reste cependant un problème majeur lors de l'utilisation des missiles contre nos ennemis aliens : ils ne peuvent pas atteindre ces saloperies.

La quantité et la densité des systèmes de brouillage Aliens est suffisante pour tromper les systèmes de guidages de presque tous les missiles terrestres. Notre électronique n'est tout simplement pas assez performante pour ce travail. Les Aliens brouillent très facilement tout guidage radar ou infra-rouge, et les missiles guidés à la main n'ont aucune chance d'atteindre leur cible. Même le ciblage laser ne fonctionne pas sur les coques d'OVNI. Cela ne nous laisse que peu de possibilités concernant le système de guidage.

Grâce aux connaissances et à l'expérience considérables de mon équipe, nous avons trouvé une solution.

Le missile "Épervier" est une antiquité qui n'a jamais dépasser le stade "prototype". Il fut testé pour la première fois en 2019, et utilisait une technologie d'imagerie digitale révolutionnaire à l'époque. C'était une amélioration de l'ancienne technologie de guidage basé sur la "recherche de contrastes". Cette technique utilise un ensemble de caméras optique montées dans l'ogive transparente du missile. L'ordinateur embarqué cherchait le point de l'image ou la variation de contraster est la plus forte, et corrigeait la trajectoire du missile afin de le garder au centre de l'image. Ce système a principalement été employé dans la conception de missiles air/sol, d'autres technologies plus performantes étant mieux adaptées contre les avions.

Le programme Épervier fut abandonné seulement quelques mois avant d'entrer en service. Il était déjà presque prêt à fonctionner, et il l'est totalement maintenant. Il est notre dernier recours à disposition.

Nous avons relancé le programme Épervier AA et les Nations Unies ont accepté de le produire en masse. Nous pouvons donc fournir des lanceurs munis de 7 missiles, pouvant être montés sur tous nos intercepteurs. Ils peuvent ainsi engager le combat avec des OVNI à des portées inaccessibles auparavant.

La portée maximale de ces missiles est de douze kilomètres. Un lanceur "Épervier" chargé pèse approximativement 600 kg.


Doctrine recommandée

L'Épervier devrait être un élément essentiel de notre plan de défense. De préférence, chacun de nos appareils devrait être équipé d'un lanceur à son décollage. La capacité à affaiblir un ennemi, tout en s'en approchant, ne doit pas être sous-estimée. La précision générale de l'arme est faible, nous estimons sa réuissite de tir à 1 contre 12, mais sa portée est considérablement plus importante.

La portée effective du lanceur Épervier dépasse de huit kilomètre celle du Lance-Roquettes TR-20, et de dix kilomètres celle du canon SHIVA. Bien que les dommages de ces derniers soient plus importants lorsqu'ils sont à portée, le danger pour nos pilotes et intercepteurs augmente considérablement à courte portée.

Il est théoriquement possible de détruire un OVNI uniquement à l'aide de lanceurs Épervier en équipant plusieurs appareils. Cependant, notre Responsable des Finances a clairement exprimé son mécontentement sur ce projet, et je dois reconnaître qu'elle n'a pas tort. Je pense toutefois que nous devons garder cette possibilité d'armement en mémoire, en cas d'affrontement contre un OVNI particulièrement dangereux, dont seul l'élimination à distance serait envisageable.


Addenda

Aucun.




Type de Dommages

Compétence