Difference between revisions of "Translation:Antimatter extra txt/fr"

From UFO:AI
(Update from Antimatter_txt/fr)
 
(No difference)

Latest revision as of 13:25, 6 May 2012

Entrée UFOpédia

Proposition

POUR : Commandant de Base, PHALANX, Commandement des Opérations Atlantique

DE : Cdt Paul Navarre, R&D: Division Ingénierie, PHALANX, Commandement des Opérations Atlantique

DATE : %02i %s %i

SUJET : Proposition : Antimatière


Commandant, après les découvertes très intéressantes réalisées lors de l'analyse de l'OVNI l'Éclaireur, je désirerais avoir votre permission pour consacrer du temps en laboratoire afin d'analyser plus minutieusement l’utilisation alienne intensive de l’antimatière, ainsi que ses implications dans la guerre.

En particulier, je souhaiterais savoir si nous pouvons trouver le moyen de produire de l'antimatière et de s'en servir. La réaction d’annihilation de la matière par l’antimatière a un étonnant potentiel en tant que carburant. En terme de production d’énergie, c’est probablement le carburant ayant le meilleurs rapport énergie/volume de l’univers ; la possibilité de l’utiliser comme les Aliens reviendrait à un bond technologique de plusieurs siècles. Dès que possible, nous devrions l'étudier.

-- Cdt Navarre


Résultat

POUR : Commandant de Base, PHALANX, Commandement des Opérations Atlantique

DE : Cdt Paul Navarre, R&D: Division Ingénierie, PHALANX, Commandement des Opérations Atlantique

DATE : %02i %s %i

SUJET : Re: Antimatière

Commandant, notre étude sur l’antimatière est terminée, et nous sommes prêts à vous présenter nos résultats. Malheureusement, je crains que les nouvelles soient mauvaises.

Les aliens font preuve de nombreuses connaissances technologiques qui nous sont inconnues. L’exemple le plus flagrant, est leur utilisation massive de l’antimatière. Il semblerait qu’ils en possèdent des quantités incroyables, ou du moins suffisantes pour envoyer OVNI après OVNI sur terre, brûlant ainsi de nombreuses réserves d’antiprotons. Les expérimentations humaines sur l’antimatière entrent dans une autre catégorie...

La première production artificielle d’antimatière sur terre, a permis l'obtention de 9 atomes d’antihydrogène créés au laboratoire de physique des particules du CERN, situé près de Genève à la frontière entre la France et la Suisse. Peu de temps après, un autre laboratoire a produit approximativement 100 atomes. Nous avançons, chaque année, à tous petits pas, mais même si nous pouvons, à l’heure actuelle, produire des antiprotons par millions, il ne faut pas se leurrer, cela ne représente qu’une très faible quantité.

En fait, le plus grand obstacle à l’adaptation de ce carburant provient de la rareté d'antiprotons. Nous avons parcouru un long chemin depuis 1995, mais même si tous les laboratoires de physique des particules du monde entier produisait autant d’antiprotons que possible, cela nous prendrait quatre-vingts million d’années afin de produire 1 gramme d’antiprotons utilisables. Comparativement, la quantité contenue dans les réservoirs de l’OVNI Éclaireur dépasse toute l’antimatière produite sur terre depuis les cents dernières années.

Une autre préoccupation attire notre attention : les aliens semblent utiliser l’antimatière dans leurs systèmes d’armement. Des missiles aliens propulsés à l’antimatière sont une chose ; qu’en serait-il si ils commençaient à utiliser l’antimatière en tant qu'explosif ? Mon équipe est arrivée à plus d’une conclusion alarmante à partir de cette suggestion. Personnellement, je pense que nous devrions devancer les aliens dans ce domaine. Un programme de recherche spécial se concentrant sur des armes utilisant l’antimatière serait extrêmement intéressant – ce serait clairement plus avantageux, économiquement parlant, que de simplement adapter les missiles aliens sur nos intercepteurs.

L’humanité est encore loin d’obtenir la capacité de créer l’antimatière en quantité suffisante afin de l’utiliser dans des missiles à antimatière. En conclusion, nous ne pouvons reproduire cette technologie alienne. Nous ne savons pas comment ils créent leur antimatière, ni même comment il réussissent à obtenir suffisamment d’électricité pour le produire. Tant que nous n’aurons pas mis la main sur l’équipement permettant de tels exploits, nos efforts seront inutiles.

Notre unique succès provient de l’étude des réservoirs aliens d'antimatière. Nous sommes confiants de pouvoir utiliser la même technique de stockage magnétique, créant ainsi des unités de stockage pouvant emmagasiner, sans danger, jusqu’à dix grammes d’antimatière. Dans un autre message, je vous ai envoyé des plans afin que vous puissiez l'étudier selon vos souhaits. Nous avons également développé des réservoirs d'antimatière, qui devraient s’adapter à nos intercepteurs après d’importantes modification sur ces derniers. Bien entendu nous aurons besoin de comprendre le fonctionnement des moteurs Aliens, avant de pouvoir commencer à les intégrer.

Dans tous les cas, nous sommes dans l’incapacité de produire ce carburant alien. Si nous utilisons l’antimatière dans nos technologies, nous dépendrons de l’approvisionnement obtenu depuis des sources aliennes. C'est un chemin dangereux, mais nous n’avons guère le choix ; nous avons besoin d’adapter cette technologie aussi vite que possible afin avoir une chance de pouvoir réellement arrêter cette invasion.

--Cdt Navarre

Links


Research Tree Data

(This information for reference only; do not translate or include in-game.)

Prerequisites:
 UFO -- Scout
 (Extra result if following already researched: UFO -- Harvester)
Opens:
 Enables construction -- Antimatter Storage
 Enables use of Antimatter in production
 Upgrade -- Antimatter Engines
 Antimatter Weaponry (if UFO -- Harvester already researched)